[Chacun Mes Goûts] #5 : SURE.

New noise présente “Chacun Mes Goûts”, une série limitée de discussions où groupes et artistes habitués de nos colonnes nous parlent de leurs disques de chevet. Aujourd’hui, c’est SURE. au grand complet qui se prête au jeu…

Votre premier disque acheté ?

Greg (chant) : Ace of Base Happy Nation. J’avais même acheté tous les singles en version “CD 2 Titres” avant. C’est fou que comme ce groupe mettait tout le monde d’accord. Le mélange d’eurodance et de reggae, c’est quand même hautement improbable.

Happy Nation de Ace of Base sur Amazon Music - Amazon.fr

Michael (basse) : Le premier “objet musical” que j’ai demandé, c’est la cassette de Benny B. Mais le premier CD que j’ai acheté c’était Nirvana, Bleach, avec l’étiquette “prix choc” à 89 francs.

Bleach: Nirvana, Robbie Van Leeuwen: Amazon.fr: Musique

Nicolas (guitare) :  La cassette de Nirvana From the Muddy Banks of the Wishkah. J’avais douze ans et connaissait seulement leurs singles qui passaient à la radio sans savoir qui les avait composés. Quand je l’ai enfin eu, j’ai fait chier mes parents comme pas possible pour qu’ils m’achètent la discographie complète. 

From The Muddy Banks Of The Wishkah by Nirvana Vintage ...

Un disque qu’écoutaient vos parents quand vous étiez gamin ?

G : Le Best-Of de Fleetwood Mac. La quintessence de la musique de parents je trouve ! Que des tubes, auxquels je suis encore très attaché aujourd’hui. Une vraie science de la simplicité et de l’efficacité. Un couple d’amis proches s’est récemment marié sur “The Chain”, comme quoi ça marche toujours. 

Fleetwood Mac - Best Of - : Fleetwood Mac: Amazon.fr: Musique

M : La BO des Blues Brothers. Très entraînant, très jovial, l’inverse de SURE.

Blues Brothers : Soundtrack: Amazon.fr: Musique

N : Pour le plaisir d’Herbert Léonard… Rien d’autre à ajouter. (Rires

pour Le Plaisir: Herbert Léonard, Herbert Léonard: Amazon.fr: Musique

Un disque qui vous a donné envie de faire de la musique ?

G : Radiohead, Kid A. “Idioteque” m’a retourné, je n’avais jamais entendu quelque chose d’autant “fait pour moi”. J’ai commencé à produire mes premiers morceaux quelques semaines plus tard. C’était bien évidemment nul et salement pompé, avec des samples “E-Jay”.

Kid A: Radiohead: Amazon.fr: Musique

M : J’hésite entre les compilations du label punk suédois Burning Heart (Satanic Surfers, Breach, Refused, Millencolin…) ou tout simplement le premier Rage Against The Machine. Au final, beaucoup d’intensité et d’énergie.

Cheap Shots, Volume III - Various Artists - SensCritique

Rage Against The Machine - Rage Against The Machine - Amazon.com Music

N : From the Muddy Banks of the Wishkah, Nirvana.

From the Muddy Banks of the Wishkah: Nirvana: Amazon.fr: Musique

Le meilleur album de tous les temps ?

G : Quelle angoisse cette question. Allez, Marvin Gaye, What’s Going On. C’est toujours la révélation à chaque écoute, ça se déguste à l’infini. Je crois qu’on n’aura jamais de meilleur chanteur d’ici la fin du monde. Le mec peut chanter Saaaaaaaaaaave the babiesà fond les poings serrés, et ce n’est même pas ridicule. Certains morceaux sonnent encore très modernes, comme le dernier, Inner City Blues. Le reste est une usine à samples intemporelle. 

Marvin Gaye - What's Going On (1971, Vinyl) | Discogs

M : Comme Gregory, je pense qu’il s’agit d’une question à laquelle il est impossible de répondre, mais je dirais Neil Young, Harvest. Je peux l’écouter tout le temps, dans n’importe quelle disposition, sans me lasser.

Harvest - Neil Young - SensCritique

N : Clairement impossible de répondre. Tu veux pas plutôt un top 5 par genre musical ? (Rires) Mais sinon allez, je dirais My Bloody Valentine, Loveless. Il reste toujours pertinent, peu importe mes humeurs musicales du moment.

Critique de l'album Loveless de My Bloody Valentine § Albumrock

Votre disque new wave incontournable ?

G : Depeche Mode, Violator. Enjoy The Silence, meilleure chanson du monde, merci au revoir !

Violator: Depeche Mode, Depeche Mode: Amazon.fr: Musique

M :  New Order, Substance. Pas un choix typique du mouvement new wave, mais néanmoins un monument musical.

Substance (album de New Order) — Wikipédia

N :  The Jesus and Mary Chain, Automatic. Pas totalement new wave mais “Head On” est un gros gros tube dans le genre, je trouve. Merci les Pixies pour la découverte.

Automatic (Expanded Version) [Explicit] de The Jesus And Mary ...

Pour Greg : un disque avec un chanteur qui t’influence ?

G : Blood Orange, Freetown Sound. Cet album a réellement changé ma vie car il m’a prouvé qu’on pouvait faire de la pop avec TOUT : de l’ambition, des risques, du plaisir, un énorme éclectisme, et quand même sonner unique et cohérent, enfin si on est un génie hein ! Dev Hynes s’est totalement réinventé vocalement en passant de Lightspeed Champion (son ancien projet) à Blood Orange. On sent qu’il s’est libéré, et je crois que c’est cette impression de liberté totale qui me touche le plus.  

Blood Orange - Freetown Sound - Les Oreilles Curieuses

Encore pour Greg : un disque qui fait le plus honneur à l’utilisation des pads/du Roland SPD/de la boîte à rythme, bref un disque ou le batteur est mis au placard ?

G : The Knife, Silent Shout. Album redécouvert récemment, où les boites à rythmes sonnent encore très actuelles, avec des patterns pas évidents mais toujours dansants et hypnotiques. Du très beau minimalisme.

The Knife - Silent Shout [Vinyl] - Amazon.com Music

Pour Nicolas : un album avec un guitariste qui t’influence ?

N : Kevin Shields sur Loveless de My Bloody Valentine. Le son te fout la nausée et te berce en même temps. 

Pour Michael : un album avec un bassiste qui t’influence ?

M : Simon Gallup de The Cure semble être une réponse assez évidente, sans album particulier vu son beau parcours. Mais je reviendrais aussi à Peter Hook période New Order.

Disintegration: The Cure, The Cure: Amazon.fr: Musique

Un album qui selon vous résume l’inspiration de SURE. ?

G : Health, Death Magic. C’est l’album où tout a été poussé à l’extrême, dans le côté bruitiste comme dans le côté mainstream. J’adore car il y a une vraie ambivalence… C’est très américain et show off, et en même temps complètement à part. Ça m’évoque un peu la même chose que Sophie, l’impression que ces artistes veulent nous dire avec votre monde de taré, regardez ce qu’on doit inventer pour ne pas devenir fous !. C’est de la musique moulée dans les codes du mainstream, mais avec un instinct dangereux et tournée vers le futur.

Death Magic: Health, Health: Amazon.fr: Musique

M : Bizarrement, Tears For Fears avec Songs From The Big Chair. Non pas pour le côté sombre mais pour cet apport pop et mélodique de Gregory qui offre une bouffée d’oxygène.

Songs from The Big Chair: Tears for Fears, Tears for Fears: Amazon ...

N : Pas mieux que mes collègues.

Un disque d’un groupe ou artiste avec qui vous êtes potes ?

G : Toh Imago, Nord Noir. De la techno-ambiant super organique et texturée, avec une vraie narration, et une vraie personnalité. 

M : Double Vedette, Rogatons. Du synthé en folie, une ambiance sombre, un disque étouffant.

Double Vedette : Rogatons

N : Je vais tricher et en donner deux : les prochains albums de The Worst Doubt et de The Phantom Carriage. Du hardcore metal pour le premier et du black metal/screamo pour le second. C’est vraiment le haut du panier pour moi dans leur style respectif. 

Vos pochettes d’album préférées ?

G : The Asphodells, Ruled by Passion, Destroyed By Lust. C’est juste un collage, mais comme dans tous les très bons collages, une magie mystérieuse opère. Cet album pue tellement la dope que vous aurez l’impression d’être défoncé avec de l’air. 

The Asphodells - Ruled By Passion, Destroyed By Lust | Discogs

M : Roxy Music, Flesh + Blood. Magnifique photo et quelque chose de puissant s’en dégage.

ROXY MUSIC Flesh + Blood reviews

N : Darkthrone, A Blaze in the Northern Sky. Elle dégage une énergie vraiment malsaine et primitive. Comme pour certaines affiches de film d’horreur, je trouve qu’elle surpasse la matière quelle est censée juste illustrer. 

Darkthrone – A Blaze in the Northern Sky – Bruit de fond

Vos B.O. préférées ?

G : Michael Nyman, Gattaca. C’est dur de l’écouter sans finir en larmes. Il faut bien choisir son moment.

Affiches, posters et images de Gattaca: Original Motion... (1997)

M : Forcément influencé par mes parents, j’aurai tendance à reparler des Blues Brothers, mais le travail d’Alexandre Desplat sur Tree Of Life m’a vraiment fait frissonner.

The Tree of Life (OST) - Alexandre Desplat - SensCritique

N :  Wojciech Kilar pour la BO du Dracula de Coppola. Je regardais la scène d’ouverture (qui défonce) tous les matins avant de partir à l’école. C’était mon seul moyen d’écouter l’OST. Je l’écoute toujours assez régulièrement d’ailleurs. T’as envie te prendre ton cheval et de partir à la guerre puis de te foutre en l’air de chagrin l’instant d’après. 

Bram Stoker's Dracula : Original Soundtrack: Amazon.fr: Musique

Un disque plaisir coupable inavouable ?

G : J’ai l’impression que le plaisir le plus coupable pour les gens de notre âge est de se complaire dans la nostalgie, ce qui ramène parfois au nu-metal… Donc je dirais Linkin Park, Hybrid Theory. C’est redevenu cool ou pas encore ? A la sortie, j’étais un peu déçu en l’achetant car je m’attendais à quelque chose de plus subversif. Et en fait c’était de la pop avec l’esthétique du moment… Dans ma tête je le met à côté du premier Justin Timberlake. “Crawling” est le “Cry Me A River” du lycéen en détresse, c’était le mix parfait pour moi à l’époque… J’étais parti pour 4 ans de cheveux peroxydés, mon coiffeur de banlieue était aux anges. 

Hybrid Theory: Linkin Park: Amazon.fr: Musique

M : Il n’y en a plus trop, avec l’âge on a tendance à presque tout assumer. Cela étant dit je dirai que mon péché mignon plus que mon plaisir coupable est le hardcore “bas du front” à savoir très basique et violent dans le style de Unit 731, avec A Plague Upon Humanity.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un disque qu’on ne s’attendrait pas à trouver dans votre discothèque ?

G : Cette question me fait sévèrement vriller… Est-ce qu’il faut se mettre dans la tête des autres et imaginer la vision qu’ils ont de nous ? Seraient-ils réellement surpris du choix ? Ça y est je ne sais plus qui je suis. Carly Rae Jepsen, E•Mo•Tion. Et les B-Sides sont encore meilleures !

Emotion : Carly Rae Jepsen: Amazon.fr: Musique

M : Beaucoup de disques de Claude François. Je ne sais pas pourquoi mais il me berce aussi depuis que je suis petit.

Best of: Multi-Artistes, Claude François: Amazon.fr: Musique

Un disque que vous offririez à votre meilleur·e ami·e ?

G : Tyler The Creator, IGOR. C’est en train de devenir une blague, car ça fait deux anniversaires d’amis très proches où je l’offre, et à chaque fois quelqu’un d’autre l’a offert avant moi ! C’est le genre d’album qu’on peut écouter partout, avec à peu près n’importe qui. C’est très malin, mais en même temps très accessible car en apparence simple. Le mec est sur une pente ascendante ça se sent, il fait de l’or sans effort. 

https://i0.wp.com/www.thebackpackerz.com/wp-content/uploads/2019/06/tylerigor-1.jpg?resize=500%2C500&ssl=1

M : The Tallest Man On Earth, Shallow Grave. Un disque sensible et profond. Un mec à la guitare avec une voix qui rappelle Bob Dylan.

Shallow Grave - The Tallest Man on Earth - SensCritique

Un disque que vous offririez à votre pire ennemi·e ?

G : Admiral Angry, Buster. Dessus, un titre s’appelle tout simplement Kill Yourself, pour aller dans la violence mentale. C’est tout ce que le metal peut faire de mieux sans les clichés, de manière très très sale. Le groupe était tout jeune à l’époque et n’a malheureusement pas survécu, car le guitariste et principal compositeur est mort peu de temps après. Il me semble qu’un des membres a ensuite rejoint Black Sheep Wall, qui continue dans la même lignée mais la magie en moins selon moi.

Admiral Angry - Buster - Kultur & Konfitur

M : Ce serait quelque chose que j’adore et que il/elle déteste, donc quelque chose d’un peu extrême comme le screamo (ou skramz pour les plus jeunes) et quitte à n’en choisir qu’un ce serait Tristan Tzara, Da Ne Zaboraviš.

da ne zaboravis | shoverec

Le dernier disque que vous avez acheté/que vous vous êtes procuré ?

G : Tame Impala, The Slow Rush. Même si je suis un peu déçu par rapport à Currents, ça reste excellent. Gros crush sur le morceau Breathe Deeper et sa fin gentiment acid, et je suis même un peu ému sur le dernier One More Hour”. Deux choses auxquelles je ne m’attendais pas sur un album de Tame Impala.  

Tame Impala : "The Slow Rush", moins surprenant, moins mystérieux ...

M : Un peu par hasard ce serait Diane Tell, En Flèche trouvé chez Emmaüs. 

En flèche de Diane Tell sur Amazon Music - Amazon.fr

N : Emperor, Anthems to the Welkin at Dusk, j’ai eu une grosse période black old school dernièrement, style que je trouvais imbitable plus jeune. Du coup, un peu tous les classiques y sont passés. 

Anthems to the Welkin at Dusk - Emperor - SensCritique

Le disque que vous écoutez en boucle en ce moment ?

G : Childish Gambino, 3.15.20. C’est comme si je le découvrais à chaque écoute, c’est troublant. Ce disque me transforme en poisson rouge. Je ne comprends pas tout, mais tout me plait. C’est globalement assez expérimental, mais il y a un tube incroyable qui porte bien son nom :Feels Like Summer (10ème piste de l’album). Attention tout de même, ce disque peut heurter l’ambiance d’une soirée avec ses passages “chelou-narratifs”.

3.15.20 — Wikipédia

M : Built To Spill, Keep It Like A Secret. Un disque apaisant, agréable, mélodique et très léger.

Keep It Like a Secret: Built to Spill, Built to Spill: Amazon.fr ...

N : Planes Mistaken For Stars, Mercy. Je redécouvre cet album, il tue ! Et cette voix ! Je l’avais détesté quand il était sorti. J’avais beaucoup trop la tête dans le beatdown et les conneries à mèches à ce moment là. Content d’avoir pu corriger ce rendez-vous manqué. 

Guts Of Darkness › Planes Mistaken For Stars › Mercy

Et enfin : team CD, team vinyle, team cassette ou team streaming ?

G : Vinyle car le monde physique est quand même très gratifiant.

M : Team vinyle avec des infidélités dans le monde du streaming.

N : Team CD. Ça prend pas de place et les prix sont souvent peu élevés. J’en profites pour acheter pleins de disques que je ne pouvais pas m’offrir ou que j’avais zappé quand j’étais plus jeune. Mais c’est vraiment pour avoir l’objet. Au quotidien, c’est streaming.

G : Oui, en vrai je fais le malin, mais streaming au quotidien aussi.

20 Years, le premier album de SURE., est sorti en mars dernier chez Weyrd Son Records. Vous pouvez l’écouter ICI.

Interview du groupe à lire dans new Noise #53, en kiosque jusqu’au 5 juillet.

Propos recueillis par Clément Duboscq

La playlist :

Les clips de SURE. :