[Chacun Mes Goûts] #34 : Barney Greenway (Napalm Death)

New Noise présente “Chacun Mes Goûts”, une série de discussions où groupes et artistes mis en avant dans nos colonnes nous parlent de leurs disques de chevet. Aujourd’hui, c’est Barney Greenway, chanteur de Napalm Death, qui se prête au jeu… 

Ton premier disque acheté ou acquis ?

Barney Greenway : En ce qui concerne le premier album acheté, Overkill de Motörhead, pratiquement au moment de sa sortie. Quant au premier single : “Paranoid” de Black Sabbath. Pour la petite histoire, j’ai acheté ce 7” dans le quartier de Birmingham d’où venait le groupe. (Sourire)

Overkill : Motorhead: Amazon.fr: Musique

Black Sabbath - Paranoid / The Wizard (1970, Vinyl) | Discogs

Un disque que tes parents te faisaient écouter ? 

Mon père m’a fait écouter pas mal de disques, je vais t’en citer deux. Made In Japan de Deep Purple et The Song Remains The Same de Led Zeppelin. Les quelques moments où je le retrouvais (NdR: le père de Barney était ingénieur électronique à l’internationale) on se posait et c’est souvent ceux-là qu’ils mettaient sur la platine. Je ne me suis jamais senti forcé, parce qu’à vrai dire j’aimais déjà beaucoup ce genre de musique ! (Rires)

Deep Purple - Made In Japan (1972, Gatefold, Vinyl) | Discogs

The Song Remains The Same — Led Zeppelin | Last.fm 

Un disque qui t’a fait découvrir les musiques saturées ?

Probablement Sabbath Bloody Sabbath, encore un album que m’a fait découvrir mon père. Mais il ne l’écoutait pas autant que les deux précédemment cités. Plus largement, c’est la première incarnation de Black Sabbath qui m’a vraiment, vraiment, vraiment ouvert à la lourdeur. Le tout premier album demeure encore aujourd’hui, intemporellement heavy.

https://i2.wp.com/www.metalzone.fr/wp-content/uploads/2020/04/black-sabbath-sabbath-bloody-sabbath-e1585855907611.jpg?ssl=1

Un disque qui t’a donné envie de faire de la musique ? 

GBH, Leather, Bristles, Studs and Acne. J’écoutais beaucoup de musique heavy, avant ça, et devenir musicien me semblait hors de portée, enfin, je n’y pensais même pas ! Mais avec ce disque, je me suis rendu compte que la musique pouvait être beaucoup plus primaire, simple à exécuter, et ce n’est absolument pas dit péjorativement. Ce disque est incroyable ! Je pense que de tous les  groupes punk, GBH est celui qui m’a amené à me dire “Vous savez quoi ? Je pourrais faire pareil !”.

Leather, Bristles, Studs and Acne: Gbh, Gbh: Amazon.fr: Musique

 Le(s) meilleur(s) album(s) de tous les temps ?

Il y en a tellement, mais pour moi, un seul se démarque par-dessus tout : Ace Of Spades de Motörhead. C’est une question qu’on m’a pas mal posé, et je n’ai jamais donné d’autre réponse ! Bien que j’adore OverkillAce Of Spades cristallise toute l’essence de Motörhead. La production elle-même est encore incroyable aujourd’hui. Elle est tellement “in your face” ! En même temps, cet album dégage une vraie atmosphère. Et n’oublions pas que ça va au-delà de la musique, on y retrouve toute la personnalité du groupe. Cet artwork ! Un album avec trois mecs habillés comme des cow-boys prenant la pose sur la cover ?! Si ce n’était pas Motörhead je trouverais ça débile ! (Rires) Là, eux ils ont l’air de tueurs ! Cet album est juste parfait à tous les niveaux.

Albums > Ace Of Spades - Motörhead

Par simple curiosité, as-tu eu la chance de connaître Lemmy Kilmister ? 

Eh bien, Napalm Death a ouvert pour Motörhead sur quelques dates en Allemagne. Comme tu peux le comprendre au vu de mes réponses, quand j’étais tout gamin je faisais partie du fan club de Motörhead. C’est le seul groupe pour lequel j’ai fait ça. À la moindre news que je glanais à leur sujet, même à 7 ou 8 ans, j’étais absolument fasciné. Donc lorsqu’on a fait ses dates ensemble, j’ai vraiment halluciné de constater à quel point ils étaient accessibles et la rapidité avec laquelle nous sommes devenus proches. Je n’ai pas de héros, encore moins de héros musicaux, je ne crois pas en ce “concept”. Mais avoir pu côtoyer Motörhead et Lemmy, me rendre compte de combien ils étaient amicaux, avoir été si bien accueillis… C’était incroyable. Voici une petite anecdote pour toi : Lemmy avait un cahier dans lequel il écrivait ses paroles, il l’emmenait partout avec lui. Un jour, alors que Mitch (Ndr: Harris) discutait avec lui, Lemmy lui a montré ce cahier. Mitch lui a dit : “Putain, il n’y a que du bon là-dedans !“. Et Lemmy : “Tu sais quoi ? Prends-le avec toi et fais-en bon usage si besoin !“. Évidemment, Mitch en est resté sans voix. (Rires) Et il se trouve qu’on a utilisé une ou deux lignes de ce cahier ! On peut donc dire qu’on a indirectement collaboré ! Mais je ne sais pas ce que Lemmy pensait de Napalm Death… Mais c’était génial, un kiff total ces quelques jours, ils ont été incroyablement gentils avec nous, jamais nous n’aurions pu imaginer mieux !

Ton disque punk préféré ?

J’ai déjà mentionné GBH, je vais donc en choisir d’autres. L’EP Why? de Discharge, l’EP sans titre de Negative Approach, Equalizing Destort du groupe japonais Gauze… SSD, du punk hardcore de Boston, avec Get It Away… The Crew de 7 Seconds… Ça fait beaucoup ! (Rires) Ces disques sont probablement tombés dans l’oubli, mais ils me font toujours autant vibrer.

Discharge - Why - Achat CD cd pop rock - indé pas cher -

10-Song: NEGATIVE APPROACH: Amazon.fr: Musique

Gauze - Equalizing Distort (Vinyl) | Discogs

SS Decontrol* - Get It Away | Releases | Discogs

7 Seconds – The Crew | Fréquences Le Disquaire

Ton disque grindcore préféré ?

Puis-je t’en donner trois ? Je ne sais pas si on peut les considérer comme grindcore, ils sont plutôt des précurseurs du genre : Siege, avec Drop Dead, la démo d’origine, sortie sous différents formats. Puis Repulsion, Horrified, tout aussi génial. Ça, c’est indiscutablement grindcore, très proche des premières caractéristiques du genre. Et pour les plus récents, Nasum avec Inhale/Exhale. C’est putain de fantastique. A sa sortie il m’a complètement époustouflé.

Siege ‎– Drop Dead LP – Grindpromotion Records

Repulsion | Horrified - LP COLOURED - Death Metal / Grind | Season of Mist

NASUM – inhale / exhale | MUSICFEARSATAN - PARIS SHOP DISQUAIRE

Ton disque non-metal préféré ?  

Oh, bonne question ! Je pourrais t’en citer des tas aussi, des milliers. Je vais en choisir un vraiment bizarre : Horse Rotorvator de Coil, leur album qui se rapproche le plus d’une bande originale de film. Vraiment tordu et fantastique.

Horse Rotorvator : Coil: Amazon.fr: Musique

J’ai aussi lu dans une interview que tu es fan d’Explosions In The Sky ?

Absolument ! Je les écoute beaucoup en ce moment. Ainsi que Throbbing Gristle, D.o.A: The Third and Final Report of Throbbing Gristle, ou encore Gong, avec Steve Hillage. Et puis Joy Division évidemment, avec Closer.

Explosions In The Sky

D.O.a. The Third and Final Report of Throbbing Gristle: Throbbing Gristle: Amazon.fr: Musique

GONG "You" CD - Volume Brutal

Closer 40th Anniversary: Joy Division, Joy Division: Amazon.fr: Musique

Un disque avec ton/ta chanteur·euse préféré·e ?

Ah, ça c’est dur… Je me dois de répondre à nouveau Drop Dead de Siege, Ace Of Spades également (Rires). Mais aussi Filth de Swans ou To Mega Therion de Celtic Frost.  Vraiment difficile de n’en choisir qu’un !

Siege ‎– Drop Dead LP – Grindpromotion Records

Albums > Ace Of Spades - Motörhead

Filth : Swans, Michael Gira: Amazon.fr: Musique

To Mega Therion (Deluxe Edition) de Celtic Frost sur Amazon Music - Amazon.fr

Un disque avec ton/ta parolier·e préféré·e ? 

Wow… Laisse-moi réfléchir. Il faut que j’en trouve un que je n’ai pas encore cité ! Peut-être Fresh Fruits For Rotting Vegetables des Dead Kennedys. Ou plutôt In God We Trust, avec “Nazi Punks Fuck Off”. Jello Biafra, en termes d’écriture, est un putain de génie.

Fresh Fruit For Rotting Vegetables" - Dead Kennedys - Rock Fever

Dead Kennedys - In God We Trust, Inc. [EP] | Punknews.org

Ton disque préféré de Napalm Death de la fin des années 80 à la fin des années 90 ?

Oh mon dieu, je vais t’en donner deux ! Un sans et un avec moi. Hum… Non en fait je dois en citer trois, vraiment désolé ! Je ne peux pas séparer Scum de From Enslavement To Obliteration, je les aime plus ou moins pour les mêmes raisons, à de très légères différences près. Ils sont tous les deux vraiment géniaux. Ils n’ont pas comptés seulement pour moi, mais pour la musique en général. Ce sont des pierres angulaires. En ce qui concerne  la période 90s après mon arrivée dans le groupe, je choisirais probablement Utopia Banished.

Napalm Death : Scum - Musique en streaming - À écouter sur Deezer

From Enslavement to Obliteration by Napalm Death : Napalm Death: Amazon.fr: Musique

Utopia Banished: Napalm Death: Amazon.fr: Musique

Ton album préféré de Napalm Death des années 2000 ?

Enemy Of The Music Business. Parce que, sans dire cela au détriment des autres albums, c’est un tournant pour nous. Tous les disques de Napalm Death sont très violents, furieux, énergiques, mais celui-ci nous a revitalisé.

Enemy of The Music Business: Napalm Death, Napalm Death: Amazon.fr: Musique

Ton album préféré de Napalm Death des années 2010 ?

J’aurais encore beaucoup de mal à choisir entre Apex Predator – Easy Meat et Throes Of Joy In The Jaws of Defeatism. Ils représentent parfaitement le Napalm Death de cette décennie.

Apex Predator - Easy Meat: Napalm Death: Amazon.fr: Musique

Throes of Joy in the Jaws of Defeatism by Napalm Death Reviews and Tracks - Metacritic

Ton disque préféré d’un groupe ou artiste de Birmingham ?

Sacrée question ! Je pourrais aussi bien répondre Black Sabbath de Black Sabbath que Scum de Napalm Death. Après tout je n’en faisais pas partie, j’ai le droit ! Que choisir d’autre… Non tiens, restons-en là ! Pourquoi faire compliqué…

BLACK SABBATH - BLACK SABBATH - Genres musicaux - Musique

Napalm Death : Scum - Musique en streaming - À écouter sur Deezer

Un disque d’un groupe ou artiste avec qui tu es ami ?

Mitch Dickinson a joué dans Unseen Terror, Sacrilege, et Heresy… J’adore l’album Face Up To It! de Heresy. Il n’a pas joué sur tout le disque, mais à ma connaissance on lui doit de pas mal de morceaux, surtout sur la version remastérisée. En matière de hardcore anglais, c’est superbe.

Face Up to It : Heresy: Amazon.fr: Musique

Un disque que tu écoutes pour te reposer ?

Intéressant… Je ne suis pas du genre à écouter de la musique ambiant. Ça m’est arrivé quelques fois mais ce n’est pas trop mon truc. Je choisirais Cocteau Twins, avec Heaven Or Las Vegas.

Heaven Or Las Vegas", Le Paradis Trouble Des Cocteau Twins - "Je suis intimement convaincu que c'est un disque fantastique" - Interview - Addict Culture

Un disque plaisir coupable ? 

Ah, Raised On Radio de Journey. Ce n’est pas leur album le plus populaire, d’habitude on cite Frontiers ou Escape, avec “Don’t Stop Believin”, par exemple. Randy Jackson avait rejoint le groupe pour Raised On Radio et c’est vraiment génial. Presque un album “pop”. Pas particulièrement le genre de musique vers lequel je fonce, mais dans le genre, quel songwriting !

JOURNEY | Raised On Radio (1986) – HardRock 80

Un disque que tu offrirais à ton/ta meilleur·e ami·e ?

Peut-être un album de Stevie Wonder. J’aime la sensation de paix qu’il procure, comme beaucoup de disques Motown. Innervisions, avec “All In Love Is Fair”. Un album très positif et optimiste, je l’adore ! Et je pense aussi à Euphoria Morning, l’album solo de Chris Cornell. Putain d’incroyable.Très mélodique, pop, mais sa voix est vraiment extraordinaire.

INNERVISIONS - STEVIE WONDER - Vinyles - Musique

Chris Cornell - Euphoria Morning - Amazon.com Music 

Un disque que tu offrirais à ton/ta pire ennemi·e ?

Je n’ai pas d’ennemis, du moins j’essaye de ne pas en avoir ! Ce qui est drôle d’ailleurs me concernant. (Rires) Il y a très peu de gens que je déteste en ce bas monde. Je n’aime pas le concept de haine. Mais j’offrirais peut-être un album de Crass, The Feeding Of The 5000, histoire de dire “L’humanité, c’est ça” ! (Rires)

Feeding of The 5000 : Crass: Amazon.fr: Musique

Ton disque préféré de 2020 ?

Oh, question difficile pour moi… Il ne me semble pas en avoir écouté. Mais j’ai beaucoup écouté un album de 2019, et j’ai envie de les mettre en lumière car c’est un excellent groupe : No You de Rainbow Grave (NdR : chroniqué dans new Noise #51). On y retrouve Nick Bullen qui jouait dans Napalm Death, et John Pickering de Doom. C’est vraiment génial. Je recommande à quiconque aime le noise rock méchant et oppressif.

No You: Rainbow Grave, Rainbow Grave: Amazon.fr: Musique

Le disque que tu écoutes en boucle en ce moment ?

Alors attends, laisse-moi regarder ça… Je suis un peu nerdy, je fais en sorte de répondre le plus sincèrement à ces questions. Ah voilà : Superunknown de Soundgarden. Un album génial que j’ai un peu redécouvert. Très édifiant. En ces temps particulièrement déprimants, c’est une belle échappée.

SUPERUNKNOWN - SOUNDGARDEN - Pop - Rock - Genres musicaux - Musique

Ton dernier disque acheté ou acquis ?

Eh bien, Face Up To It de Heresy, dont nous avons parlé un peu avant. Sache Clément que je n’achète plus tant de disques que ça aujourd’hui car je manque de place. J’adore cet album mais sa qualité était vraiment mauvaise au moment de sa sortie, même pour un l’album de hardcore, c’est dire ! (Rires) Mais la version remasterisée sortie il y a peu est top, je l’ai donc acheté. Un bon poing dans la tronche !

Face Up to It : Heresy: Amazon.fr: Musique

Et enfin : team vinyles, team CD, team cassettes ou team streaming ?

En ce moment, le CD. J’adore le vinyle, mais comme je t’ai dit je n’ai plus du tout de place. Je n’aime pas non plus l’élitisme que peut supposer le vinyle, chacun peut écouter de la musique avec le support qui lui convient le mieux ! C’est un non-débat pour moi !

Throes Of Joy In The Jaws Of Defeatism, le seizième album de Napalm Death, est sorti en septembre chez Century Media. Vous pouvez l’écouter ICI. Chronique de l’album et interview de Barney à lire dans new Noise #54, actuellement en kiosque.

Propos recueillis par Clément Duboscq

 

La playlist :