[Chacun Mes Goûts] #1 : Pencey Sloe

New noise présente “Chacun Mes Goûts”, une série limitée de discussions où groupes et artistes habitués de nos colonnes nous parlent de leurs disques de chevet. Pour cette première, c’est Diane Pellotieri de Pencey Sloe qui a accepté de se prêter au jeu.

Ton premier disque acheté ?

OASIS ! Definitely Maybe. Ma plus grosse claque. (Rires) C’est grâce à ce disque que j’ai commencé à aimer la musique. La sœur de ma meilleure amie lorsque j’étais en primaire écoutait sans cesse Placebo et Indochine Je me suis un peu renseignée et ils citaient tous Oasis parmi leurs influences. Ça m’a attirée, et tout un monde s’est ouvert à moi !

Un disque qu’écoutaient tes parents ?

(Rires) Ils n’écoutent rien du tout ! Mais quand j’ai commencé à m’intéresser à la musique, j’ai le souvenir d’avoir un peu fouillé dans la voiture et d’avoir trouvé ce best of 1 des Beatles. Je ne savais pas trop ce que c’était et je trouvais la pochette jolie. Je l’avais vraiment adoré à cette époque, mais ça m’étonnerait qu’ils l’aient beaucoup écouté.

1: The Beatles, John Lennon: Amazon.fr: Musique

Ils écoutent Pencey Sloe quand même ?

Ah ouais ils adorent ! (Rires)

Un disque qui t’a fait découvrir le rock ?

Indochine, avec Paradize, désolée… (Rires) Mais en même temps, à 12 ans, tu n’as pas trop le choix… Lorsqu’autour de toi personne n’écoute de musique et que la mode c’est Alizée, Lorie, Jenifer et Jean-Pascal, eh bien, tu es plutôt content de tomber sur un mec qui écoute Jesus & Mary Chain. Donc, Paradize… La Lune quoi !

Paradize: INDOCHINE: Amazon.fr: Musique

Un disque qui t’a fait découvrir le shoegaze ?

Je pense que c’est Jesus & Mary Chain… Ou plutôt Black Rebel Motorcycle Club ! Je suis vraiment fan de leur premier album avec beaucoup d’influences shoegaze et noisy, qui se rapproche de Jesus & Mary Chain ; ils les ont carrément pompés. Tu sens qu’ils intègrent et partagent ce qu’ils aiment sur ce disque. Et puis, c’est le groupe avec lequel j’ai appris la guitare, et c’est grâce à eux que j’ai découvert que je pouvais jouer de la guitare ET chanter. Ça m’a confortée dans l’idée de composer mes propres chansons. D’ailleurs, si on me demande “Vas-y prends ta guitare et joue quelque chose“,  je ne sais jouer que ça ! J’ai juste appris du BRMC et je me suis dit “C’est bon je sais faire de la guitare, je ne vais pas continuer à jouer les chansons des autres”. (Rires)

Black Rebel Motorcycle.: B.R.M.C.: Amazon.fr: Musique

C’est marrant, ce n’est vraiment pas ce à quoi on pense en premier en écoutant Pencey Sloe !

Je pense que c’est une de mes plus grandes influences. J’adore toutes leurs B-sides, et tout ce qu’ils ont fait de plus obscur, avec des maracas, des cris de loups, des trucs bien chelous, j’adore. Leur côté rock’n’roll mainstream me plait moins, par contre je trouve leur album Specter at the Feast très beau. Il y a toute une histoire derrière aussi (NdR : composé après le décès de leur ingénieur du son Michael Been, père de Robert Levon Been et ancien chanteur de The Call), mais il est ouf ! J’aime leur côté sombre.

Le meilleur album de tous les temps ?

Wow… À chaque fois que je m’exclame “Putain, c’est le meilleur album de tous les temps !”, c’est lorsque j’écoute Loveless. Parce qu’à chaque début de chanson tu te dis “Wahou,  j’ai trop envie de l’écouter jusqu’à la fin”. Je ne m’en lasserai jamais. Mais c’est bien sûr subjectif ! Je ne saurais quoi en dire de plus…

My Bloody Valentine : deux rééditions... et un nouvel album ...

Un disque avec un chanteur ou une chanteuse qui t’influence ?

Nick Cave, Let Love In. Il est très théâtral. Ce n’est pas tant la musique qui m’influence, mais plutôt le mood dark et personnel. Ça te pousse à construire ton propre univers, sans regarder à droite à gauche ce qui se fait en ce moment. Et je trouve cet album vraiment dingue.

Let Love in : Nick Cave and the Bad Seeds: Amazon.fr: Musique

Un disque d’un groupe ou artiste avec qui tu es amie ?

Alcest ! (Rires) Je pourrais aussi répondre Nothing, mais on est vraiment amis avec Alcest. Et je choisirai Shelter, enregistré avec le producteur de Sigur Rós, Birgir Jón Birgisson. Je trouve que c’est un très bel album. Il a dû se faire un peu taper sur les doigts par ses fans parce qu’il n’y a rien de black metal ici. C’est un disque très ambient et lumineux, en un mot : très beau.

Alcest: Shelter – Blog à part

Il faut vraiment que je retente Alcest dans le détail. J’ai toujours difficilement accroché, et l’engouement autour  de lui m’a toujours étonné. Par contre, j’ai vraiment apprécié Spiritual Instinct, très agréable surprise.

Franchement, c’est son meilleur. Les premiers albums ne sont pas non plus ma came, je ne suis pas du tout branchée black metal. Je trouve aussi que sa voix n’est pas forcément mise en valeur comme il aurait fallu. Mais c’était ses débuts… En tout cas, Shelter : trop bien. Et on retrouve Neil Halstead de Slowdive sur un des morceaux, ça peut te donner une idée. Sigur Rós + Slowdive, on ne peut pas trop se tromper je pense !

Ta pochette d’album préférée ?

Je dirais Movement de New Order. Celle-ci et beaucoup d’autres de New Order et de Joy Division, parce qu’on les doit à un designer que j’adore, Peter Saville. Un Anglais qui a beaucoup travaillé pour la musique et des groupes de new wave (NdR : célèbre directeur artistique de Factory Records, on lui doit de nombreuses pochettes d’albums de groupes du label mais aussi de Roxy Music, Duran Duran, Wham! ou Orchestral Manoeuvres In The Dark). J’adore son travail, mais c’est surtout la designer que je suis qui parle ! (Sourire) J’aime bien associer les deux. Un designer et un groupe que j’adore, ça ne peut que me plaire.

New Order to Reissue “Movement” in 'Definitive Edition' Special ...

Ta B.O. de film préférée ?

J’adore celle d’American Beauty par Thomas Newman, elle est magnifique ! L’ambiance est à la fois malsaine et un peu “mignonne”. Je ne saurais comment la décrire… Je l’aime pour son calme. Sinon, celle plus récente de Mid90’s de Jonah Hill, par Trent Reznor et Atticus Ross. Encore une fois c’est très beau, et quand ils produisent ce genre de chose, ça permet de respirer par rapport à certains moments plus anxiogènes et stressants de Nine Inch Nails. Et sinon, instant promo, n’oublions pas la nouvelle B.O. de Carpenter Brut sur laquelle j’apparais ! (NdR : Blood Machines)

American Beauty: Thomas Newman, Thomas Newman: Amazon.fr: Musique

Un disque qu’on ne s’attendrait pas à trouver dans ta discothèque ?

Taylor Swift ! (Rires) Le dernier album, Lover. Il m'”entertaine” pas mal. C’est une bonne distraction, pour le ménage, les préparatifs du samedi soir, ça marche nickel. Ou pour les vacances, quand on a besoin de légèreté.

Lover: Taylor Swift, Taylor Swift: Amazon.fr: Musique

Un disque plaisir coupable ?

J’assume Indochine, j’assume Taylor Swift… Du coup je n’ai vraiment rien à répondre de plus ! (Elle réfléchit) Non vraiment, je n’ai honte de rien !

Un disque que tu offrirais à ton ou ta meilleure amie ?

We Must Become the Pitiless Censors of Ourselves de John Maus. Je trouve que ce mec devrait être beaucoup plus connu qu’il ne l’est. C’est un génie de la musique, de la performance. Tout le monde devrait s’en inspirer. Cet album résume assez bien son œuvre. Il est très post-punk, mais on retrouve aussi pas mal d’éléments noisy et ambient, il y a de la mélodie, et en même temps une façon de chanter particulière, avec une voix très grave. Super intéressant !

We Must Become The Pitiless Censors of Ourselves: John Maus ...

Un disque que tu offrirais à ton ou ta pire ennemie ?

Je ne sais pas… Un truc genre Mayhem, qui ne fait pas plaisir. Enfin, il y a des gens à qui ça ferait plaisir... Ah non, mieux, Burzum ! Pour jeter le mauvais sort. (Rires) Ça fait bien chier, surtout si la personne est obligée d’écouter l’album en entier !

Hvis Lyset Tar OSS-New Edition: Burzum: Amazon.fr: Musique

Le dernier disque que tu t’es procuré ? 

Il me semble que c’est Inoyama Land, un groupe japonais qui donne dans l’ambient. Ça me sort bien du contexte purement rock. Il le faut pour avoir une vision plus large de la musique.

Inoyama Land – Commissions: 1977-2000 – POSSIBLE MUSICS

Le disque que tu écoutes en boucle en ce moment ?

En ce moment, rien de nouveau… Le disque que j’écoute toujours trop, et que j’écouterai toujours, c’est Cure for Pain de Morphine. C’est un trio basse/batterie/saxo, considéré comme rock, un peu crooner assez sombre. Ça date des années 90, ils n’ont pas sorti beaucoup d’albums car le chanteur est décédé tôt (NdR : Mark Sandman, mort d’une crise cardiaque sur scène en 1999 à Rome à l’âge de 46 ans).

Cure for Pain/Vinyle Couleur: morphine: Amazon.fr: Musique

Et pour finir : CD, vinyle, cassette ou streaming ?

S’il ne fallait en choisir qu’un, le vinyle. Pour le bel objet qui perdure. Tu peux le manipuler, et tu en prends soin. Pour moi, quelqu’un qui aime le vinyle c’est quelqu’un qui aime la musique ! Mais le CD c’est cool aussi, et le streaming c’est pratique.

Don’t Believe Watch Out, le premier album de Pencey Sloe est sorti en septembre dernier chez Prophecy Productions. Vous pouvez l’écouter ICI. Interview à lire dans new Noise #51

Si les concerts ont bel et bien repris à ce moment-là, Pencey Sloe jouera le 25 août avec Health et DEAD à Petit Bain à Paris lors de la prochaine soirée new Noise. Toutes les infos ICI.

Propos recueillis par Clément Duboscq

La playlist :

 

Pencey Sloe, le clip de “All OK” :