Touch & Go : touché-coulé ?

t&g

Une nouvelle de bien mauvaise augure publiée la semaine dernière par le Chicago Tribune.

Après 29 ans d’existence, le légendaire label indépendant chicagoan Touch & Go aurait du plomb dans l’aile au point de devoir réduire les voiles (une nouvelle expression pur style MEDEF, comprendre “virer une partie des employés”) et de couper les ponts avec une vingtaine de labels indépendants.

Citons le fondateur de T&G et ex-Necros Corey Rusk : “la situation économique actuelle ne nous permet plus de prendre en charge la fabrication et la distribution des labels indépendants” … dont la liste inclue entre autres Drag City, All Natural, Overcoat, Flameshovel, Atavistic Records, Jade Tree ou encore Kill Rock Stars.

Touch & Go conservera son back-catalogue et continuera à produire des disques. “On ne s’arrête pas“, dit Rusk, “mais Touch&Go ne sera plus ce qu’il a été ces 20 dernières années”.

Ouais. Elle a bon dos, la crise.