Death Magnetic et l’Internet

metallica

Un “magasin de disques français” (à savoir Gibert Joseph à Paris) a mis en vente prématurément, avant hier, des exemplaires du très attendu Death Magnetic de Metallica, qui ne devait sortir que le 12 septembre.

Résultat, inévitable : un acheteur au moins a pris une initiative de diffusion par la Toile. Et du mp3 circule déjà sur le web. Les quelques déclarations faites à la suite de cette information par le batteur Lars Ulrich au “Woody Show” de la radio californienne Live 105 laissent deviner son agacement.
Cette fois, ce n’est pas Napster, c’est un détaillant.

Téméraire, le détaillant.