Mr Bungle se reforme pour trois concerts, avec Scott Ian et Dave Lombardo

Vingt ans  après son split, Mr Bungle va donner trois concerts à Los Angeles, San Francisco et New-York en février prochain.  Trois des membres originels, Mike Patton (chant),  Trevor Dunn (basse) et  Trey Spruance (guitare)  seront accompagnés pour l’occasion par Scott Ian (Anthrax, S.O.D., …) et Dave Lombardo (ex-Slayer et Philm, Suicidal Tendencies, Fantômas, Dead Cross,…). Un line-up qui peut de prime abord paraître surprenant, (surtout la présence de Scott Ian, Lombardo, lui, ayant un long passif avec Patton), mais qui l’est moins lorsqu’on sait que le groupe jouera en intégralité sa première démo datant de 1986,  The Raging Wrath of the Easter Bunny, soit ce que le groupe a enregistré de plus typiquement metal.

Voici ce que déclare les cinq musiciens dans un communiqué de presse :

Trey Spruance :

« Depuis que Trevor  a lancé l’idée de cet Easter Bunny V.2 il y a quelques années, Patton, Lombardo, lui et moi avons eu de nombreuses idées. C’est Lombardo qui m’a appelé un jour et m’a demandé de lui envoyer quelques démos de guitare pour qu’il puisse apprendre les morceaux. Puis il a  fait la surprise aux autres une fois qu’il a été  prêt à tous les jouer. Il se trouve que j’étais à Eureka au moment de sa demande. Je me suis donc retrouvé à revoir tous ces riffs dans la même ville maudite et dans la même maison maudite où j’avais enregistré toutes les parties de guitares originelles de cette démo, 33 ans plus tôt. »

 Trevor Dunn :

« Quand nous avons enregistré cette démo, nous avions 16 et 17 ans et la musique était quelque chose d’on ne peut plus sérieux pour nous. À l’époque, on vivait totalement le déferlante de metal des années 80, on absorbait chaque riff et chaque son de batterie de chaque groupe connu, du Danemark à San Francisco. L’enregistrement et l’interprétation de la demo sont amateurs (sauf les solos de jeux vidéos de Trey), mais les compositions, elles, sont solides. J’ai toujours pensé que cette musique méritait d’être présentée plus clairement, même si c’était 33 ans plus tard. »

Mike Patton :

« Je me souviens avoir composé des riffs pour cette cassette dans le garage de mes parent, où il faisait froid. Je les ai enregistré dans un sac de couchage pour un peu plus de chaleur analogique, en jouant sur une guitare acoustique une corde branchée dans un ghetto blaster. Dieu merci, j’avais Trevor et Trey pour m’aider à transformer ces riffs pourris en quelque chose d’intelligible !  Avoir aujourd’hui Scott et Dave avec nous pour cette mission suicide est un honneur, car ils font partie intégrante des raisons pour lesquelles nous avons composé ces morceaux à l’époque.  Les rejouer plus de trente ans plus tard avec ces “maestros” est donc un miracle absolu, nous allons enfin pouvoir interpréter correctement ce non-sens issu de notre adolescence. Une catharsis totale pour nous »

Scott Ian :

« Quand Mike m’a approché, j’ai d’abord pensé qu’il me demandait si je voulais venir au concert, sachant que je suis un énorme fan de Bungle. Quand j’ai réalisé qu’il voulait que je joue de la guitare avec eux, je suis devenu dingue ! J’ai  tapé sur mon clavier Y E S, et je me suis dit « putain, je joue dans Mr. Bungle ! ». Sérieusement, c’est un honneur et un privilège de pouvoir jouer avec mon groupe « Mr.» préféré de tous les temps.

Dave Lombardo :

« Je ne sais pas ce qu’il y avait dans l’eau à Eureka en Californie à cette époque, mais ce n’était certainement pas très sain. Jouer avec ce groupe va être complétement dingue, et je suis honoré d’avoir été invité à me joindre à la fureur»