En studio : High On Fire


High on Fire enregistrait en mai et juin dernier le successeur de Blessed Black Wings, troisième opus sous tranfusion Motörhead sorti en 2005 et acclamé depuis par hipsters et metalheads de tous poils. Résultat condensé d’un entretien avec le batteur Des Kensel en direct de son hôtel à Seattle.

« Endino voulait travailler avec nous depuis un moment. De notre côté nous souhaitions procéder différemment cette fois et rester en studio plus longtemps. On en a discuté avec lui et il nous a proposé un bon deal. On est donc resté trois semaines en studio, au lieu d’une précédemment. Nous voulions expérimenter, prendre le temps de s’assurer que tout était parfait, surtout le mixage. La dernière fois nous avions mixé en deux jours. Mon premier contact avec le travail de Jack a été Bleach, de Nirvana, un album cru et sale qui a beaucoup compté pour moi. Mais nous ne nous sommes pas pointés en lui demandant « fais-nous un son à la Bleach », il nous aurait foutus dehors ! Cet album avait été enregistré en deux jours, c’est une démo. […] Avec High On Fire nous avons eu la chance de travailler avec trois des plus brillants ingénieurs son qui soient : Billy Anderson, Steve Albini et maintenant Jack Endino, et à chaque fois ça s’est très bien passé. Je pense qu’ils viennent un peu tous de la même école, ils ont appris leur travail à une époque où enregistrer des albums était beaucoup plus difficile qu’aujourd’hui. Ils se considèrent tous davantage comme des ingénieurs son que comme des producteurs, mais Jack s’implique un peu plus que Steve, en ce qui concerne les finitions surtout. […] La plupart des chansons étaient écrites avant d’entrer en studio, seuls quelques interludes ont été composés au dernier moment, sur l’un d’eux notre nouveau bassiste, Jeff joue du tambourin et Matt de la guitare acoustique 12 cordes, sur un autre c’est uniquement moi à la batterie. Jeff (Ndlr : qui remplace Joe Preston) nous accompagne depuis à peu près un an maintenant, il jouait auparavant au sein de Zeke, il est originaire de Seattle et connait donc Jack depuis un bon bout de temps. […] Ce nouvel album est différent de Blessed Black Wings, plus épique, plus catchy au niveau de certains chorus, plus travaillé au niveau des lignes vocales. Son titre est Death is This Communion. On y trouve huit chansons, mais onze pistes avec les interludes. Un des morceaux est le plus long que nous ayons jamais enregistré, huit minutes et quelques. Une autre chanson, « Rumors of War » s’étale même sur deux plages au final (Ndlr : « Rumors of War » et l’instrumentale « DII »), avec une deuxième partie qui ressemble un peu à une marche funèbre. Certains titres sont rapides, un peu dans le genre de « Devilution » à la Motörhead, Judas Priest, etc., mais la chanson titre est plus lente, dans la veine des vieux morceaux de High on Fire. L’artwork est presque terminé, il est inspiré de la chanson « Death is This Communion » qui, elle doit beaucoup à Lovecraft, je te laisse imaginer le résultat ! »
Death is This Communion
SORTIE : 24 septembre 2007
LABEL : Relapse
LINE UP : Matt Pike (chant, guitare), Des Kensel (batterie), Jeff Matz (basse)
PRODUCTEUR : Jack Endino (Nirvana, Tad,Soundgarden, Mudhoney, Zen Guerilla…)
STUDIOS :Avast II & Soundhouse à Seattle
NOMBRE DE TITRES :
DATE DE SORTIE : 18 septembre 2007.
High On Fire en concert le 7 septembre au Gibus à Paris.
Un nouveau titre en écoute sur :

http://www.myspace.com/highonfireslays